Saint-Sulpice 19 - Gaillac 26
(Article de La Dépêche, pages des sports)

 

Mi temps : 9 à 6.

Arbitre : Mr Janotto. R (Occitanie)

Pour Saint-Sulpice : 2 essais de Navarro et Laporte, 3 pénalités de Luc Sirven.

Pour Gaillac : 2 essai de Merancienienne et Charly Goze. 1 transformation et 5 pénalités de Girou, 1 transformation de Charly Goze.

Saint-Sulpice : Martinet, Bortolozzo, Bazet, Vincent, Iragne, Marsoni, Galinier (cap), Noyer, Pagès, Luc. Sirven, Léo. Sirven, Ortiz, Marion, Migayrou, Delbos, Navarro, Laporte, Gauthier, Salinier, Carmouze, Danil, Pignol.

Gaillac : Gisquet (cap), Bekhtari, Fasan, Lane, Ourgaud, Merrancienne, Gerbeau, Tomasi, Vaissiere, Girou, Bourgade, Garrigues, Adell, Teddy Goze, Charly Goze, Zulian, Laforgue, Janyt, Arroyo, Servat, Arru, Bouygues.

C’est en deuxième période que les Gaillacois, très certainement plus aguerris à ce type de rendez-vous et à ce niveau de compétition ont fait la différence face à des Saint-Sulpiciens qui auront essayé en vain de leur tenir la dragée haute. Chaleur, derby, nombreux public, tous les ingrédients étaient réunis pour une belle journée de reprise et pour que les esprits soient relativement tendus. À la 5e, Gaillac manque l’occasion d’ouvrir le score. L’engagement de part et d’autre est intense, les points de friction nombreux. Le score lui, après 16 minutes de jeu reste vierge. A la 18e, Luc Sirven fera enfin sauter le bouchon gaillacois en inscrivant une pénalité avant la "water pause". Quelques gouttes d’eau qui feront du bien puisque Girou sur pénalité égalise (3 à 3). Les ardeurs semblent alors se calmer. Pagès fait une belle valise mais se fait reprendre. La partie reste plaisante alors que les locaux enchaînent les fautes.

A la 26e Gaillac se trouve réduit à 14, mais se montre dangereux et Iragne sauve en catastrophe dans son en but. Nouvelle échauffourée et un carton jaune des deux côtés. L’intensité ne diminue pas et à la 33e Luc Sirven ajoute trois points (6 à 3). Vu la chaleur persistante, on se demande si une des deux équipes craquera. A la 37e, Luc Sirven poursuit son cent pour cent au pied (9 à 3).

A la 39e Luc Sirven quitte ses partenaires sur carton jaune et Gaillac revient à trois points sur pénalité de Charly Goze (9 à 6). Ce sera le score à la mi-temps. Dans ce premier acte, les intentions auront été bonnes, mais les deux équipes auront annihilé les attaques de leurs adversaires. Le début du deuxième acte verra les visiteurs à l’attaque et Merancienne inscrit un essai transformé par Girou (9 à 13). Quelle va être la réaction des locaux, alors qu’une nouvelle fois les visiteurs se montrent dangereux, et après que Noyer se voit infliger un carton jaune et que Girou ajoute trois points (9 à 16) ?Il ne faudra pas attendre longtemps pour voir les locaux se montrer dangereux et échouer de peu. C’est le moment où une petite générale à l’ancienne éclate et qu’un joueur de chaque équipe rejoint le banc. Girou ajoute trois points (9 à 19). Une nouvelle pluie de pénalités s’abat sur les locaux. Les choses se gâtent pour ces derniers alors qu’il ne reste que vingt minutes à jouer.

Les minutes s’égrènent et les locaux ne parviennent pas à scorer. Bien au contraire puisqu’à la 70e, Charly Goze pour Gaillac pointe un essai qu’il transforme lui-même (9 à 26). Dans un dernier baroud d’honneur, Navarro s’arrachera et ira à dame. (14 à 26). Loin d’être suffisant face à l’ampleur du score et au fait qu’il ne reste alors que deux minutes à jouer. Deux minutes qui permettront aux locaux d’ajouter un essai par Laporte mais surtout d’arracher le bonus défensif.

Pierre Aranda

Pour Gaillac :
Pascal Cathalo (co-président avec Laurent Viatge : "C’est surtout la fierté qui prédomine, les deuxéquipes ont joué avec le même allant offensif, le même esprit : je tiens en effet à souligner que 70 % des effectifs proviennent de l’école de rugby."
Jérôme Arru (manager) : "La stabilité du groupe et ses valeurs font plaisir. Il reste à valider ce succès dimanche avec la réception d’Agde, une solide équipe."
Sylvain Dupuy (co-entraîneur avec Philippe Garrigues) : "C’est quand nous avons retrouvé notre jeu de mouvement que nous avons mis en danger notre redoutable adversaire, les deux essais inscrits en deuxième mi-temps l’attestent."
Nathan Lane (2e ligne, ex Lavaur) : "Notre investissement a été récompensé, il a fallu mettre beaucoup d’engagement face à une vaillante formation, mais l’essentiel est atteint avec ce succès, même s’il y aura pas mal de points à corriger, notamment en touche.En mêlée, ça a été satisfaisant, l’arbitre a d’ailleurs souvent sanctionné notre adversaire."
Raphaël Merancienne : "Quel plaisir de reprendre avec un derby dans un groupe aussi soudé. Voilà qui laisse augurer de belles choses."
A Saint-Sulpice :
Eric Roca (co-entraîneur) : "Je suis déçu bien sûr, surtout au vu de notre première mi-temps où nous aurions dû creuser un écart plus conséquent (9-6) compte tenu de notre domination. On les laisse dans le match. Je voudrais aussi souligner que l’application des nouvelles règles plaqueur-plaqué ne semble pas la même pour tous les arbitres, les d essais que nous prenons n’auraient pas été validés par l’arbitre Stade-La Rochelle d’hier…"
Bortolozzo (talonneur) : "C’est rageant de perdre notre premier match à domicile de cette façon, sur deux essais au retour des vestiaires et cette interprétation bizarre des nouvelles règles. Nous nous sommes mis une belle épine dans le pied, il va falloir resserrer notre défense. Bravo à cette belle équipe de l’UAG."
BAZET (pilier) : "Notre mêlée a bien tenu mais ce n’est pas facile de courir après le score…"
IRAGNE (2e ligne) : "Notre touche a trop péché, sauf en contres, pour asseoir notre domination, dommage. "