CAHORS : 13 – GAILLAC : 27
( article publié dans La Dépêche édition du Lot)


MT : 13-13. Arbitre : M.Lascou (Nouvelle Aquitaine). 650 spectateurs.
Pour Cahors : 1E Collectif (21e) ; 1T Sanchez (21e) ; 2P Sanchez (11e, 40e).
Carton jaune : Salut (31e), Sicard. G (58e), Lovato (70e).
Pour Gaillac : 3E Servat (35e), Merancienne (64e), Collectif (72e) ; 3T Girou (35e, 64e, 72e) ; 2P Girou (2e, 29e).
Carton jaune : Ducos (40e), Merancienne (76e).
Cahors : Hahn, Lacroix, Carles, Manié, Lahlali, Payen, Bodiang, G. Sicard (cap), Sanchez, Salut, B. Sicard, Brioux, Castagné, Richard, Hart ; Pradines, Lovato, Jean, Morou, Carbonnel, Laur, marques.
Gaillac : Gisquet (cap), Vello, Ducos, Blancal, Genere, Merancienne, Rieugnie, Arroyo, Vayssieres, Girou, Montoya, Servat, N. Adell, L. Adell, Goze puisFasan, Bekthari, Massoutié, Gerbeau, Rey, Bourgade, Dangles.

Les Cadurciens recevaient une équipe de Gaillac, deuxième de poule, qui entrait rapidement dans le match et ouvrait la marque dès la 2e minute par le pied de Girou avant que Nicolas Sanchez, à la 11e minute, remette tout le monde à égalité 3 partout.

Malgré des conditions météo défavorables, les deux équipes s'employaient à faire du jeu, mais ce fut sur les fondamentaux que les locaux allaient imposer leur façon de voir les choses. La mêlée souveraine bénéficiait d'une pénalité et sur la touche qui suivit, le pack enclenchait la marche avant pour inscrire collectivement un essai 20 mètres plus loin. Avec la transformation de N.Sanchez le score était de 10 à 3 à la 21e minute pour des Lotois qui ne lâchaient pas l'affaire mais se faisaient surprendre à la 29e minute par Gaillac qui remontait le ballon sur 80 mètres.

Si la défense préservait l'essentiel elle se mettait à la faute pour le bonheur de Girou qui ajoutait 3 points. Revenus à 10 à 6, les visiteurs trouvent un espace par le centre Servat qui marquait le premier essai à la 35e minute. 10 à 13 puis 13 à 13 car N.Sanchez récompensait à la 40e le bon finish de ses coéquipiers.
L'entame de la deuxième mi-temps se faisait sur le même rythme avec deux équipes qui tentaient de mettre leur jeu en place mais se heurtaient à une bonne défense adverse. Il fallut attendre l'heure de jeu pour voir les Cadurciens réduits à quatorze encaisser un deuxième essai par le troisième ligne Merancienne sur une combinaison au ras de la mêlée visiblement bien au point. Menés 13 à 20 les «ciels et blanc» accusaient le coup et, le ressort dans un premier temps distendu, finissait par rompre huit minutes plus tard. Ils encaissaient un dernier essai, cette fois-ci œuvre du collectif gaillacois qui s'impose finalement sur le score de 27 à 13.